Sport et santé mentale : une amitié pérenne

A LA RECHERCHE DU BONHEUR
 
Le sport, solution tout-en-un contre l’ Alzheimer ET l’obésité ? Il semblerait bien, en tous cas, que le sport prévienne un certain nombre de dégénérescences du corps et du cerveau. Zoom sur une pratique qui n’est pas que physique.

Contrairement à l’idée pré-reçue selon laquelle le sport ne serait bon qu’au corps, on vous arrête tout de suite ! C’est aussi bon pour le moral et le mental ! Il n’y a donc pas que les abdos qui se tonifient quand on se remue, il y a aussi les connexions neuronales, les glandes hormonales … Bref, tout ce qui permet d’avoir un esprit sain dans un corps sain. Mais dis-nous Jamie, Comment ça marche ?

Un euphorisant

Lorsque l’on fait du sport, le cerveau fabrique des hormones. Ce sont ces petites substances fabriquées par notre organisme qui nous aident à réguler nos humeurs. Qui n’a pas vu Inside Out ? Le dessin animé explique avec brio le rôle des hormones sur notre personnalité.  Or, grâce au sport, notre corps en diffuse deux qui nous sont extrêmement bénéfiques : l’endorphine qui entraîne la sensation de bien-être et de confiance en soi et la dopamine qui provoque le plaisir et la vigilance. Ces deux hormones sont donc directement responsables de la chanson que vous allez chanter le matin sous la douche, mais également de votre niveau de persévérance dans la pratique. On l’appelle « L’extase du coureur » que les sportifs de haut niveau connaissent bien. A la fois anesthésiant et antalgique, le sport provoque l’effet neurologique d’un excellent massage mais en interne.

Un Anti-dépresseur

Le sport est le meilleur atout pour lutter contre la dépression. Facteur de bien être émotif, il permet aux personnes dépressives ou ayant une baisse de moral de sécréter jusqu’à 5 fois plus d’endorphines lors d’une exercice intensif. Or, toutes ces petites particules de bonheur sécrétées en même tems aident le sportif à mieux affronter les moments durs en stimulant le corps. Cet état de fait provoque aussi une meilleure estime de soi pour le sportif.

L’ensemble des réactions physiques et biochimiques que provoque l’exercice aurait un effet positif sur le regard que l’on porte sur sa propre personne. On se sent mieux dans son corps, parce qu’on l’entraîne à  être plus réactif, plus tonique. Quelque chose qui paraissait compliqué au début devient accessible puis routinier. Grâce à cet effet d’appropriation par le corps et par le cerveau, on se sent plus confiant à faire des exercices et à affronter la vie quotidienne !

Un antistress- anti anxiété

Le sport permet également de réduire ou du moins de réguler le cortisol, l’hormone du stress. Sécrété sur du long terme, le cortisol c’est un peu le poison du muscle : il empêche le corps de stocker les glucides nécessaires à la formation du muscle et ainsi ce dernier restera raplapla. Et c’est comme ça que malgré tous les efforts du monde, on garde des jolies poignées d’amour. Rah ! Heureusement et paradoxalement, le cortisol est  nécessaire pour la formation du muscle lorsque présent à dose modérée. C’est grâce à lui que la fibre musculaire de casse et se répare, formant le muscle. Un conseil : pour déstresser, faites du sport, mais rien ne sert de se mettre la pression pour obtenir des résultats à tout prix. Le sport est un domaine dans lequel la patience est reine. Patience donc, et votre cortisol restera à sa place 😉

Un dopeur de mémoire

L’activité sportive dope la mémoire. Les neurones sont en effet fortement stimulés et tout le corps se met en action, réveillant également les mécanismes biologiques responsables du processus de mémorisation. En effet, il semble que bouger après avoir fait appel à sa mémoire permette d’entraîner celle-ci. Finalement, l’école à l’ancienne, où les précepteurs enseignaient lors de balades dans les parcs, de promenades dans la ville ou de visites en mouvement avait bel et bien raison !

Egalement, le sport permet au cerveau de s’habituer à gérer l’afflux sanguin qui lui-même génère le renouvellement des cellules et la protection contre les pertes de mémoire, l’Alzheimer ou encore Parkinson.

Un augmentateur d’énergie au travail

Jouant sur les facteurs de concentration, de productivité et de présentéisme, le sport est un excellent moyen de favoriser le bien-être au travail et de réduire la fatigue professionnelle. Adopté en Suède et de plus en plus préconisé en France, il faitpartie des nouvelles pratiques que les entreprises mettent en place en faisant appel à nous par exemple. Facilitant notamment l’irrigation du cerveau, l’activité physique lui permet ainsi qu’à tout le corps de s’oxygéner correctement et de mieux fonctionner.

En résumé, Pour être heureux, faites du sport ! l’effort a des effets excellents sur la santé mentale, en agissant directement sur les systèmes nerveux et endocrinien, qui eux-mêmes agissent sur l’ensemble du cerveau et du corps. Coïncidence ? Je ne crois pas Fred ! Tout ça, c’est une question de chimie, et c’est pas sorcier !

https://www.youtube.com/watch?v=9p4FLk2VxRw

Réservez votre séance d'essai GRATUITE

Suivez-nous sur Insta, on est sympas !

👉  @bonnemine.co

Something is wrong.
Instagram token error.

Bonne Mine

Mentions Légales

C.G.V.

À propos

happy@bonnemine.co

06 51 81 59 03

121 rue du Château, 92100 Boulogne Billancourt

Vous êtes coach sportif ?
On se suit ?

📷 Instagram

💼 LinkedIn

Pin It on Pinterest

Share This